Présidente d'honneur 2017

Photo nancyNancy Lajeunesse : L'art de vivre

''Depuis 2013 jʼai effectué un tournant dans ma carrière artistique. Lʼhuile répond dʼavantage à lʼélan de ma création et à la profondeur que je cherche. Mon travail est un amalgame dʼatmosphère et dʼiconographie semi-réaliste. LʼImage évoque les forces extérieures autant quʼintérieures.''


Née en 1967, Nancy Lajeunesse s’intéresse à la peinture dès l’adolescence. Ses premières expériences comme peintre aquarelliste se font à l’âge de vingt ans : à l’été 1987, elle est peintre de rue sur la Place Jacques Cartier dans le Vieux-Montréal.
Concurremment à ses études en psychologie àl’Université Concordia,elle expérimente différents médiums en cours du soir à l’Université de Montréal. Elle reprend l’aquarelle en 1994 à l’occasion de cours suivis auprès de Mme Nicole Foreman, membre de la Société canadienne de l’aquarelle. Elle enrichit sa connaissance de l’aquarelle soit en suivant des cours, soit en assistant à des ateliers auprès d’autres membres de la SCA, Diane St-Georges, Diane Boilard, Roland Palmaerts.
En 2003, Mme Lajeunesse entame une recherche individuelle en aquarelle qui la conduira à un style personnel dans lequel elle cherche à exprimer son rapport à la vie, à l‘intimité. Elle pratique aussi l’enseignement de l’aquarelle au moyen de cours qu’elle dispense dans la région de Québec depuis 2002 et par des ateliers qu’elle donne dans différentes régions. Elle est membre de la Société canadienne de l’aquarelle depuis 2005.

Conception artistique
Depuis 2003, Mme Lajeunesse cherche particulièrement à se révéler elle-même dans ses tableaux, à traduire dans sa recherche picturale la source même de son inspiration. Sur le plan formel, elle favorisera d’abord les effets de lumière qu’elle expérimentera dans des sujets comme les fleurs et les paysages, les natures mortes. Par la suite, toujours avec ces mêmes sujets, elle visera cette fois à mettre en oeuvre des jeux combinés de lumières, de textures, de contrastes et de hasards intrinsèques à l’eau elle-même. Elle favorise les contrastes par différentes techniques.Elle recherche principalement à mettre en opposition, opacité et transparence. Elle veut transmettre par la fébrilité de ses lignes, l’effacement du geste, les sujets simples, le passage éphémère des objets qui traverse nos vies. Ces moments qui passent pour jamais ne revenir.

« Je veux capter et dire la sensation d’impuissance que je vis face à la nature qui est sans cesse en mouvement et me guide vers un destin commun. Je me préoccupe depuis toujours des éphémères bonheurs, de ces objets de notre quotidien témoins du temps, d ‘une époque, d’une histoire, nous laissant que des souvenirs qui partiront avec nous. »

L’épuration des lignes nous laisse pénétrer davantage la couleur, la vibration des coloris et des textures, pour laisser le spectateur voyager dans l ‘espace libre de toute contrainte. Elle utilise en plus de l’aquarelle, du papier journal, et des feuilles d’or. Ces collages la conduisent vers de nouveaux horizons encore inexploités, favorisant l ‘expression sensible et artistique de son environnement. 

Nancy Lajeunesse.com